La compagnie

La compagnie Rêve général ! naît en 2006 à Paris avec la création  de Le collier d’Hélène de Carole Fréchette, en 2007. Ce spectacle sera notamment joué au Théâtre du Soleil dans le cadre du festival Premiers Pas.

En 2009 la compagnie quitte Paris pour les Vosges. L’objectif est d’implanter la compagnie là où il y a peu de lieux de diffusion et d’y développer une démarche de théâtre populaire au sens noble du terme.

Le deuxième spectacle de la compagnie, Ma vie en boîte, créé en mai 2009, aidé par la Mairie de Paris et coproduit par la Ville de Mirecourt, est une adaptation en 22 minutes d’un conte philosophique pour deux acteurs et douze spectateurs qui peut se jouer partout et va dans les écoles, festivals et même dans les maisons. Depuis mai 2009, le spectacle a été joué 90 fois dans des écoles, des fermes, des festivals, des bibliothèques, des théâtres à l’italienne, de Villeneuve-en-scène (Avignon) au Festival des Tchafornis (Belgique), des Vosges à la banlieue parisienne.

En partenariat avec la mairie de Mirecourt, la compagnie Rêve général ! lance en 2009 le festival de spectacles vivants pour tous Coup de Théâtre à Mirecourt. En 2011 le festival est élargi à la communauté de communes du pays de Mirecourt et aura lieu jusqu’en 2017, mêlant actions de sensibilisation et diffusion de spectacles.

En novembre 2011, Rêve général ! a créé son troisième spectacle, Roulez jeunesse !
S’adressant aux adolescents (dès 13 ans) et à leurs parents, ce spectacle met en scène les premiers émois amoureux à l’adolescence.
Le texte de Luc Tartar a été réécrit par son auteur pour la compagnie et une nouvelle édition du texte est parue aux éditions Lansman en 2012. Soutenu par la DRAC Lorraine, la Région Lorraine, le Conseil général des Vosges, la Ville de Mirecourt, l’Adami, coproduit par Scènes Vosges, les Théâtres de Charenton-le-Pont / St Maurice, le festival Méli môme et également soutenu par le Crea à Kingersheim, le Théâtre de l’Ephémère du Mans et le CFA des comédiens, ce spectacle aura été joué 62 fois, dans toute la France, entre novembre 2011 et juillet 2014.

La quatrième création de la compagnie, Que d’espoir !, un cabaret qui rassemble des textes d’ Hanokh Levin mis en scène par Marie Normand, a été créé le 15 novembre 2014 au NEST- Centre Dramatique National de Thionville (57) mais avait été  amorcée dès 2013, avec deux semaines de répétitions à la Scène nationale de Forbach (aidées par le Conseil général des Vosges et le Conseil Régional de Lorraine) pour présenter une maquette dans le cadre du dispositif « Compagnonnage d’artistes » de la DGCA (Ministère de la Culture et de la Communication). Ce dispositif associait Cécile Backès. Le spectacle a été soutenu par la Ville de Mirecourt, le Conseil général des Vosges, la DRAC Lorraine, l’ADAMI et la Région Lorraine dans le cadre de l’aide à la structuration 2014-2016 et coproduit par le NEST et par le TIL de Mancieulles, avec le soutien du Théâtre de l’Ephémère au Mans et la participation artistique du Jeune Théâtre National. A travers un humour cinglant, une mise en scène enlevée et une forme cabaret qui fait la part belle à la musique, ce spectacle propose à chacun de s’interroger sur la société qu’on a et sur celle dont on rêve, sur la bienséance et sur la tolérance, sur la norme et l’exclusion… 16 dates ont été jouées en 2014-2015 en Lorraine et en Île-de-France, avec un beau succès public salué par un article dans les Inrockuptibles.

En plus de l’aide à la structuration des compagnies suscitée, la compagnie a été sous convention pour l’ensemble de ses activités avec la Ville de Mirecourt, la communauté de communes du Pays de Mirecourt et le Conseil départemental des Vosges pour la période 2015-2017.

En 2016, création de Les Préjugés, lors de résidences en milieu scolaire. Coproduit par Scènes et territoires en Lorraine, Maxéville ; La Passerelle, Rixheim ; le Centre Dramatique National de Béthune ; le théâtre de Champigny-sur-Marne ; le Théâtre Ici et Là, Mancieulles ; la CCAS (Caisse Centrale des Activités Sociales du personnel de l’énergie). Plus de 90 représentations ont eu lieu en France entre mai 2016 et décembre 2018. Et la tournée continue (voir page du spectacle et dossier de presse).

En 2018 la compagnie entame une résidence de quatre ans dans la communauté d’Agglomération d’Epinal, résidences de créations, diffusion de spectacle et actions de médiation culturelle seront organisées sur tout le territoire rural de la communauté d’Agglomération (voir page Résidence).

Depuis 2018, la compagnie a commencé son Projet Ursari : trois spectacles qui s’adresseront à des publics d’âges différents. Trois spectacles autour de la thématique de l’arrivée d’exilés en France et dont le fil rouge est le roman Le Fils de l’Ursari de Xavier-Laurent Petit édité à l’école des loisirs.

Que se soit à l’occasion de la création et de la tournée de ses spectacles ou de partenariat ponctuels et pérennes avec des structures d’éducation populaire, la compagnie développe des actions de médiation culturelle qui proposent aux petits comme aux grands une découverte du théâtre proche, ludique et sensible : ateliers, partenariats avec des établissements scolaires ou hospitaliers, répétitions publiques, suivis des créations…